La Bonne Etape : Une halte gourmande en Provence

Mis à jour : juin 24

Après avoir passé quelques jours aux Orres près du Lac de Serre-Ponçon nous cherchions une étape sur la route de Digne. Nous avons profité de la floraison des lavandes fines et des lavandins pour nous évader au pays de Giono où le chant des cigales et l’odeur de la Provence nous enivrent. Nous avons passé une nuit à l'hôtel Relais et Châteaux "La Bonne Etape" situé à Château-Arnoux Saint-Auban, entre Manosque et Sisteron.


SOUS LE CIEL DE LA PROVENCE

Depuis plusieurs générations, la famille Gleize est propriétaire de cet ancien relais de poste du 18ème siècle. Pour la petite histoire, c'est Pierre Gleize, le père de Jany Gleize, qui suite à une panne de moto sur un chemin de Château-Arnoux rencontre Arlette Rey dont la famille possède le relais de poste, aménagé au fil du temps en auberge. Ils se marient et transforment ensemble le relais de poste en un hôtel. Après ses parents, c'est au tour de Jany puis de sa fille de prendre le relais et d’œuvrer dans la cuisine de cet établissement étoilé depuis plus de 50 ans !

Cette immense bâtisse compte 18 chambres et suites. Il donne d'un côté sur le village et de l’autre sur les collines et sur le potager du Chef. Ici, c'est l'authenticité qui règne. La décoration de l'établissement est dans un esprit "maison de famille" avec du mobilier en bois imposant, de gigantesques tableaux et de beaux miroirs d'époque.

Nous avons l'impression de faire un bond dans le passé ! Les chambres ont été rénové avec goût en conservant l'esprit de la bâtisse.

A l'extérieur, une magnifique piscine invite à la détente et au farniente avec un joli jardin méditerranéen où se mêlent glycines, oliviers et plantes aromatiques.


UNE CUISINE GASTRONOMIQUE AUTHENTIQUE

Nous avons eu la chance de visiter les cuisines mais surtout de déguster la cuisine du Chef Jany Gleize qui incarne la cuisine provençale classique et gourmande. Sa particularité c'est de sublimer des recettes d'autrefois, de faire redécouvrir l'authenticité des plats traditionnels mais également de travailler avec les produits de son potager.

Le chef nous a concocté un menu spécial pour le déjeuner, entièrement froid composé d'un vitello tonnato, d'une fleur de courgette farcie et son tartare de tomate puis d'un macaron aux fraises. Sans oublier les mignardises ! Nous avons déjeuné sur la terrasse, à l'ombre de la tonnelle. Ce que nous avons aimé, c'est le goût des bonnes choses et la convivialité sans l'ambiance pesante qu'il peut parfois régner dans les restaurants gastronomiques.

Ne manquez pas également, le restaurant bistrot « Au Goût du Jour » qui donne sur la rue centrale du village et qui propose une cuisine plus simple et traditionnelle, avec des produits frais et de saison. Le petit-déjeuner de l'hôtel est quant à lui sublime avec de jolies viennoiseries, des gâteaux et des produits frais de la région.


LE POTAGER DE LA MAISON

Cet établissement c’est aussi le plaisir de flâner dans le jardin potager bio du chef. Vous y trouverez des légumes, des plantes aromatiques, des fleurs et des fruits, le tout dans un décor tout à fait champêtre.


AUX ALENTOURS QUE VOIR, QUE FAIRE ?

Nous n'avons pas eu le temps cette fois-ci d'explorer la région que nous connaissons déjà mais sachez que vous trouverez lors de votre séjour une nature magnifique et des villages de caractère. Notamment Sisteron et sa citadelle, Château-Arnoux–Saint-Auban et la chapelle Saint-Jean, Montfort et l’église St-Donat, les Pénitents des Mées et leurs silhouettes fantasmagoriques, le prieuré de Ganagobie, Lurs sur son éperon, le Pays de Forcalquier. Vous pourrez également pratiquer la randonnée à pied, à vélo ou à cheval, le golf, l'escalade, le canoé-kayak, la montgolfière...Je vous invite à consulter le site le l'office de tourime.


Non loin de là vous pourrez aussi découvrir le plateau de Valensole et ses champs de lavande qui fleurissent généralement au tout début de l'été. Sur la route de Dignes, au retour, nous en avons croisé quelques uns. A vrai dire il s'agissait de lavandin car la lavande pousse seulement en altitude entre 600 et 1400m, alors que le lavandin lui peut pousser de 0 à 900m.


COMMENT VOUS RENDRE A LA BONNE ETAPE ?

Depuis Nice, "la Bonne Etape" est à 2h40 de route en passant par la route de Dignes ou par l'autoroute.


Nous avons vécu des moments inoubliables en famille dans cet établissement qui a su conserver son âme familiale et nous avons découvert des saveurs avec des produits d'une grande fraîcheur, merveilleusement cuisinés par le Chef Jany Gleize.


Un grand merci au Chef Jany Gleize et à toute son équipe pour leur accueil chaleureux. Mon récit reste libre, sincère et reflète notre propre expérience.